Dernières nouvelles à la SOGC

Avis Santé Canada : ALERTEC (modafinil) et le risque d'anomalies congénitales

Santé Canada a récemment annoncé que le médicament ALERTEC a était associé à des cas de malformations congénitales majeures, notamment à des anomalies cardiaques congénitales. ALERTEC produit par TEVA Canada Innovation est maintenant contre-indiqué chez les femmes enceintes ou celles qui pourraient le devenir.
ALERTEC (comprimés de modafinil à 100 mg) est indiqué au Canada pour le traitement symptomatique de l’hypersomnolence chez les patients d’âge adulte atteints de narcolepsie, du syndrome d’apnée du sommeil (SAS) ou du trouble du sommeil du travailleur posté.

Santé Canada conseille aux professionnels de la santé de discuter de ce qui suit avec toutes les patientes en âge de procréer traitées ou devant être traitées par ALERTEC:

des risques possibles associés à ALERTEC pour le fœtus durant la grossesse;
de la nécessité qu’un test de grossesse effectué dans la semaine qui précède le début du traitement par ALERTEC soit négatif;
de la nécessité d’employer une méthode de contraception efficace durant le traitement par ALERTEC et pendant les deux mois suivant l’arrêt du traitement par ALERTEC; et
que l’efficacité des contraceptifs stéroïdiens pourrait être réduite s’ils sont utilisés pendant le traitement par ALERTEC. Les patientes qui utilisent des contraceptifs stéroïdiens devraient utiliser une méthode de contraception additionnelle ou 
alternative durant le traitement par ALERTEC, et pendant les deux mois suivant l’arrêt du traitement par ALERTEC.

Santé Canada, en collaboration avec Teva Canada Innovation, a effectué une mise à jour de la monographie de produit canadienne d’ALERTEC afin d’y ajouter cette nouvelle information concernant l’innocuité. 

Consultez l'avis de Santé Canada ici.
21 June 2019
Avis Santé Canada : ALERTEC (modafinil) et le risque d'anomalies congénitales
 

Une erreur d'étiquetage peut faire en sorte que des patientes reçoivent le contraceptif oral Linessa 28 au lieu de Linessa 21

Santé Canada avise les Canadiens d'une erreur d'étiquetage concernant un lot de contraceptifs oraux Linessa 28 sur le marché canadien (lot 190056, date de péremption 06/2021).
« L'énoncé en anglais sur des boîtes de Linessa 28 indique le numéro d'identification du médicament (DIN) à huit chiffres de Linessa 21 (02272903) au lieu du DIN approprié (02257238). Par conséquent, une patiente de Linessa 21 pourrait recevoir par erreur Linessa 28 au lieu de Linessa 21, si le produit est distribué par une pharmacie qui se sert du DIN erroné pour identifier le produit.

Il existe un faible risque que des patientes à qui l'on a prescrit Linessa 21 et qui ont reçu par erreur Linessa 28 ne sachent pas que les 7 derniers comprimés verts « aide-mémoire » des plaquettes sont inactifs parce qu'ils ne contiennent pas d'hormones. Si les patientes prennent une « pause » d'une semaine (pas de pilules) après avoir terminé une plaquette de 28 jours, comme c'est la pratique pour Linessa 21, elles passeront deux semaines sans traitement hormonal, ce qui peut augmenter le risque de grossesse.

L'erreur d'étiquetage touche seulement les énoncés en anglais des boîtes Linessa 28. L'énoncé en français sur les boîtes de Linessa 28 indique le bon DIN. Le bon nom, Linessa 28, est imprimé clairement et correctement sur la boîte, le sachet en aluminium et la plaquette alvéolée. »

Consultez l'avis de Santé Canada ici.
12 June 2019
Une erreur d'étiquetage peut faire en sorte que des patientes reçoivent le contraceptif oral Linessa 28 au lieu de Linessa 21
 

Des mesures financières pour favoriser le bien-être des médecins

« Gestion financière MD inc. (MD), en collaboration avec la Banque Scotia et l’Association médicale canadienne (AMC), est fière d’annoncer un soutien financier à un premier groupe d’associations nationales de médecins spécialistes afin de lutter contre l’épuisement professionnel chez les médecins canadiens, un problème de plus en plus pressant. Cet investissement contribuera à la santé et au bien-être des médecins canadiens de partout au pays. »

La santé et le bien-être des médecins sont essentiels à la viabilité à long terme de la profession médicale et plus généralement, du système de santé. Pourtant, le nombre de
victimes du stress et de l’épuisement professionnel ne cesse d’augmenter au sein de la communauté médicale canadienne.

MD, l’AMC et la Banque Scotia sont fières de travailler avec la communauté médicale, notamment avec des sociétés de médecins spécialistes, des associations médicales provinciales et territoriales, des sociétés affiliées de l’AMC et d’autres collaborateurs clés afin de lutter contre l’épuisement professionnel chez les médecins et apporter leur soutien à la profession médicale.

« En notre qualité de seule société nationale de services financiers vouée exclusivement au bien-être financier des médecins canadiens et de leur famille, nous avons à coeur le sort des médecins et nous nous intéressons aux enjeux qui comptent pour eux », a déclaré Brian Peters, président et chef de la direction de Gestion financière MD, « d’où notre engagement pour la promotion de la santé et du bien-être essentiels au dynamisme de la profession médicale. »

Ce financement de 625 000 $, qui sera versé sur trois ans, est la plus récente contribution d’une série de trois de la Banque Scotia à des programmes s’adressant à la profession médicale. Il découle d’une entente d’affinité de dix ans conclue avec l’Association médicale canadienne. D’autres programmes destinés à la communauté médicale seront annoncés prochainement et mettront en évidence l’importance de telles collaborations pour soutenir la profession médicale et apporter des changements réels.

Cette contribution financera le soutien indispensable nécessaire aux activités de recherche, de diffusion d’information, d’éducation et de formation des sept sociétés médicales spécialisées nationales suivantes :

  • L’Association canadienne des médecins d’urgence
  • L’Association canadienne des chirurgiens généraux
  • L'Association canadienne des pathologistes
  • L'Association canadienne des radiologistes
  • La Société canadienne d’ophtalmologie
  • La Société canadienne de pédiatrie
  • La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada
Les situations difficiles auxquelles les médecins sont exposés expliquent probablement la prévalence de l’épuisement au sein de la profession. Le mal se manifeste souvent par de la dépersonnalisation et une fatigue extrême, incite les médecins à douter de leurs décisions et leur fait perdre leur motivation. Dans un sondage récent, 30 % des médecins canadiens ont dit avoir déjà souffert d’épuisement professionnel. Selon ce sondage, l’état de santé mentale des médecins varie selon leur domaine de spécialisation. Les médecins d’urgence, notamment, sont trois fois plus susceptibles de souffrir d’épuisement professionnel que les autres, et la prévalence de l’épuisement professionnel est deux fois plus élevée chez les chirurgiens spécialistes que chez les autres médecins. Par ailleurs, les taux d’épuisement émotionnel et de dépersonnalisation sont élevés chez les radiologues.

« La santé et le bien-être des médecins canadiens sont essentiels à la bonne santé de l’ensemble du pays », a déclaré Glen Gowland, vice-président à la direction de la Gestion de patrimoine mondial à la Banque Scotia. « La Banque Scotia est donc fière d’investir dans des programmes nationaux qui influent favorablement sur la vie des médecins et des communautés qu’ils desservent. »

« L’épuisement professionnel des médecins constitue un problème chronique pressant au Canada. Un grand nombre de médecins doivent supporter le stress et la fatigue dans un milieu de travail extrêmement difficile », a rapporté le Dr Rodrick Lim, président du comité sur le mieux-être de l’Association canadienne des médecins d'urgence. « Il s’agit d’un problème important et complexe qui mérite un tel investissement en appui aux nouvelles initiatives ciblées servant à épauler les médecins et à leur permettre de continuer d'assurer les meilleurs soins possible aux patients. »

Pour lire la version complète du communiqué de presse, cliquez ici .

 

 
24 April 2019
Des mesures financières pour favoriser le bien-être des médecins
 

À propos de la SOGC

La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) est l’une des plus anciennes organisations nationales de spécialité au Canada. Fondée en 1944, la Société a pour mandat de promouvoir l’excellence dans la pratique de l’obstétrique-gynécologie et la santé des femmes par le leadership, la défense des intérêts, la collaboration et l’éducation.

La SOGC représente plus que 4 000 obstétriciens-gynécologues, omnipraticiens, infirmières, sages-femmes et professionnels paramédicaux œuvrant dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive.


Pour tout savoir Rencontrer le conseil d'administration Conseil des professionnels universitaires
Directives cliniques et JOGC

À propos du JOGC

Le Journal d’obstétrique et gynécologie du Canada (JOGC) publie des recherches, revues, études de cas et commentaires originaux d’auteurs canadiens et internationaux pertinents pour les lecteurs au Canada et ailleurs dans le monde. Le JOGC couvre une vaste gamme de sujets en obstétrique et gynécologie et en santé des femmes qui touchent à toutes les étapes de la vie et il présente des directives cliniques fondées sur les données probantes, des opinions de comité et des énoncés de politique qui émanent des comités permanents ou ponctuels de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. 

Le JOGC met l’accent sur la révision rigoureuse par les pairs et accepte des articles rédigés en français et en anglais. Les résumés de tous les articles sont diffusés dans les deux langues officielles. Le JOGC est indexé dans la base de données Medline.

 

Avis aux membres : Vous DEVEZ ouvrir une session ci-dessous avant de vous rendre sur le site JOGC.com pour accéder au contenu réservé aux membres publié dans le JOGC.


L’accès au JOGC est un avantage offert aux membres de la SOGC.

Ouvrez une session ci-dessous pour profiter de cet avantage offert aux membres ou devenez membre de la SOGC et lisez le JOGC à votre guise. Cliquez sur le bouton « Devenir membre ».

Dernières directives cliniques de la SOGC

Directives cliniques à venir de la SOGC

Coin des vidéos

La Dre Isabelle Boucoiran sur le nouveau cours en ligne de la SOGC : « Vaccination pendant la grossesse »


« Est-il indiqué pour ma patiente enceinte de recevoir un vaccin antigrippal? », « Elle a déjà reçu un vaccin dcaT auparavant, doit-elle en recevoir un autre pour la grossesse actuelle? », « Comment puis-je faire une recommandation bien appuyée en faveur de la vaccination à mes patientes qui hésitent à se faire vacciner? »

Vous trouverez les réponses à ces questions et plus encore dans le nouveau cours en ligne de la SOGC : « Vaccination pendant la grossesse ». L'inscription sera disponible bientôt à l’adresse https://www.sogc.org/fr/cours-en-ligne.

Ressources

GRADE | EndNote

 
Cours en ligne
Formation médicale incontournable jumelée aux pratiques études en ligne.

Cours en ligne

Conçus par des spécialistes de la SOGC et ayant recours aux connaissances médicales les plus récentes, ces cours en ligne agréés combinent une formation médicale de premier ordre à la commodité d'études en ligne.

Ces cours sont conçus spécifiquement pour améliorer l'expérience d'apprentissage et pour adapter vos expériences éducatives pour répondre à vos objectifs personnels d'apprentissage. 

Cours

Veuillez vous connecter pour accéder à la plateforme de cours en ligne de la SOGC.

 
Cours GESTA
Améliorer les soins dispensés aux femmes, aux bébés et aux familles pendant la grossesse, le travail et l’accouchement.

Cours GESTA

La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) accorde la plus haute importance à l’amélioration des soins intrapartum, tant sur le plan de la prestation que des issues. La formation continue est l’un des moyens d’atteindre ce but, et le cours GESTA (Gestion du travail et de l’accouchement), qui se veut un outil pédagogique, en fait partie.

Accueil et aperçu

Le cours GESTA a été élaboré conjointement par les obstétriciens/gynécologues, les médecins de famille, les sages-femmes et les infirmières qui voient aussi à son enseignement et à son évolution. Appuyé par la SOGC, le cours GESTA est le fruit de notre travail auprès des soins dispensés aux femmes, aux bébés et aux familles pendant la grossesse, le travail et l’accouchement.

  • Le contenu du cours est factuel et est fondé sur des directives cliniques canadiennes. Ainsi, les participants qui terminent le cours gagnent des connaissances au sujet des pratiques optimales les plus courantes en matière de prestation des soins.
  • Le cours GESTA a comme objectif d’évaluer, de mettre à jour et de maintenir la compétence des obstétriciens/gynécologues, des médecins de famille, des sages-femmes et des infirmières.
  • Ce cours de deux jours offre des séances plénières fondées sur des cas, et des ateliers pratiques.
  • Ce cours n'est pas destiné à certifier les participants dans les compétences procédurales. Il fournit une éducation et une expérience pratique, mais cela ne remplace pas la pratique en milieu clinique et le mentorat en milieu de travail.
  • La proportion enseignant / participants est d’environ 1 pour 6, ce qui fait que ce cours est hautement interactif et éducatif
Le certificat GESTA sera attribué uniquement aux personnes qui ont suivi le cours dans son intégralité et qui ont réussi l'examen écrit.

Si vous n’êtes pas en mesure d’assister à un cours GESTA, mais souhaitez acheter un manuel GESTA, veuillez télécharger le formulaire, le remplir et l’envoyer à l’adresse alarm@sorg.com.

Cours à venir

Veuillez noter qu'il y a d'autres cours GESTA à venir qui ne sont pas encore listés ci-dessous. Ils seront ajoutés à la liste actuelle dès que les aspects logistiques seront finalisés.


Si vous souhaitez organiser un cours GESTA dans votre communauté, veuillez contacter la SOGC à l'adresse suivante : alarm@sogc.com. Veuillez noter qu'un minimum de 12 participants est requis.

Si vous avez des questions concernant votre inscription, n'hésitez pas à communiquer avec nous à alarm@sogc.com.

Cours d'instructeur - aperçu

Le cours GESTA ne serait pas possible sans les efforts des spécialistes, des médecins, des infirmières et des sages-femmes formées pour enseigner ce cours à leurs pairs. Afin de maintenir la qualité de ce cours hautement reconnu, le comité GESTA a identifié des exigences spécifiques pour les instructeurs à travers le Canada.

Pour être admissible au cours d’instructeur, vous devez :
  • Avoir participé à un cours GESTA au cours des 4 dernières années
  • Être actuellement inscrit comme médecin de famille ou Obs.-gyn., infirmière autorisée/praticienne ou sage-femme autorisée
  • Fournir activement des soins obstétriques intrapartum

Si vous répondez aux exigences ci-dessus et que vous souhaitez participer au cours d’instructeur GESTA, veuillez soumettre votre candidature (voir le lien pour la demande ci-dessous). Veuillez prendre note que vous devez présenter une lettre de recommandation de votre employeur, du chef de département ou du directeur actuel de cours GESTA.


Si vous êtes sélectionné, vous recevrez un lien d’inscription pour le cours. Après ceci, vous pourrez payer vos frais d’inscription (650 $ + taxes pour les médecins de famille et les Obs.-gyn., 500 $ + taxes pour les infirmières autorisées/praticiennes et les sages-femmes autorisées) et avoir accès au matériel de cours.

Veuillez noter que votre participation au cours d’instructeur GESTA ne garantit pas nécessairement votre statut d’instructeur actif.

Pour devenir un instructeur GESTA actif, vous devez :
  • Terminer le cours d’instructeur
  • Enseigner un cours
  • Recevoir une évaluation favorable du directeur de cours

S’il-vous-plaît noter que vous devrez enseigner une fois tous les trois ans pour maintenir votre statut d’instructeur actif après la réussite de l’évaluation. Si vous n’enseignez pas dans l’espace de trois ans et vous souhaitez continuer à enseigner, vous devrez suivre un autre cours GESTA ou un autre cours d’instructeur.

L’espace est limité à 24 participants par cours. 

Aucun événement n'est prévu pour le moment.
 

Devenez membre

La SOGC est la figure de proue en matière de santé des femmes au Canada. C’est une société forte et vivante dont les membres sont actifs et de plus en plus nombreux. La SOGC a pour but de vous soutenir dans la prestation des meilleurs soins possible auprès des femmes au Canada et ailleurs dans le monde. C’est pourquoi tant de fournisseurs de soins de santé comme vous deviennent membres de la SOGC. Soyons partenaires dans votre pratique.

Devenez membre dès aujourd'hui

Événements à venir

Link
3 - 4 octobre
FMC du Québec 2019
, Quebec
 

Ressources à l'intention du public

La SOGC croit que de bons soins de santé s’appuient sur de nombreux partenariats et que l’amélioration des soins de santé exige une méthode holistique et de collaboration.

 Le fait de fournir au public des renseignements nécessaires pour qu'il puisse prendre des décisions éclairées en matière de santé élimine une barrière à l’amélioration de la santé.

LeSexeetMoi.ca

Coté comme l’un des cinq meilleurs projets de cybersanté au monde, leSexeetMoi.ca fournit des renseignements crédibles et à jour sur la santé sexuelle aux adolescents, adultes, parents, enseignants et fournisseurs de soins de santé.

Visitez

No content found

No content found

No content found

No content found

No content found

No content found

 

Programme de reconnaissance de la marque de la SOGC

Le Programme de reconnaissance de la marque vise à aider les consommateurs canadiens à faire des choix éclairés en matière de produits sans ordonnance. 

En apprendre davantage